Aujourd’hui, nous célébrons la journée internationale des femmes et des filles de science

Articles - Date de publication : 11 February 2022
Aujourd’hui, nous célébrons la journée internationale des femmes et des filles de science

11 février 2022 – Aujourd’hui, nous célébrons la journée internationale des femmes et des filles de science

Cette année, nous mettons en avant Irene Alvarez Garcia, responsable des opérations services télécom. Dans cette interview, Irene, nous parle de son parcours et comment elle est arrivée à ce poste au sein d’Airbus Secure Communications.

  • Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ? 

J’ai rejoint Airbus en 2008 après l’obtention de mon diplôme d’ingénieur dans les télécommunications.  

J’ai tout d’abord effectué un stage dans les services welfare en France chez Astrium Services suivi d’un apprentissage dans le traitement du signal logiciel chez Airbus Space Systems. Suite à ces deux alternances, j’ai poursuivi ma carrière au sein d’Airbus ; j’ai été embauché en tant que responsable des plateformes bande de base à l’ingénierie (plateformes qui permettent l’interconnexion entre les systèmes satellitaires et les réseaux IP). Puis, j’ai évolué vers la gestion de projet et ensuite du management dans le domaine des services, où j’ai notamment connu l’essor des services de communication commerciaux au sein d’Airbus marqués par l’acquisition et intégration de Vizada puis la revente de Marlink.

Depuis, j’occupe le poste de responsable des opérations services télécom au sein d’Airbus Secure Communications et dirige une équipe d’une cinquantaine de personnes. Nous sommes responsables des infrastructures opérateur d’Airbus et fournissons des services de communications à des clients gouvernementaux et militaires se trouvant sur des théâtres d’opération. Nous gérons principalement des contrats-cadres et interministériels, notamment ASTEL-S avec la DIRISI  en France et EU SatCom Market avec l’Agence de Défense Européenne (EDA). Nous travaillons également avec d’autres entités de la région EMEA (Europe Middle East and Africa) sur des projets comme NATO.

  • Pourquoi as-tu choisi de faire des études d’ingénierie ?  

La curiosité !

C’était l’époque de l’émergence des communications avec notamment l’arrivée de la téléphonie mobile…les technologies évoluaient énormément.  Mon environnement familial a aussi favorisé cette curiosité, et notamment les échanges avec mon oncle qui travaillait dans la télématique ; sujet que je trouvais passionnant.

A cette époque déjà, les promotions en école d’ingénieurs étaient majoritairement constituées d’hommes ; exemple à l’IUT où nous étions seulement 8 filles pour une promotion de 80 étudiants, puis 2 à l’IUP.

  • Pourquoi as-tu décidé de rejoindre Airbus Secure Communications ?

A la fin de mes études, j’avais la volonté de rejoindre un grand groupe pour la diversité et l’aspect international.

Je recherchais principalement des entreprises spécialisées dans les domaines des télécommunications sans fil comme la téléphonie puis j’ai basculé vers les télécommunications satellitaires.  C’est d’ailleurs par hasard que j’ai découvert qu’Airbus était présent dans ce domaine.

  • As-tu pu remarquer une différence ou une évolution vers une égalité des genres depuis le début de ton parcours ? 

Oui, et je l’ai réellement constaté au sein d’Airbus. De plus en plus de femmes sont reconnues à des postes à responsabilités, comme c’est le cas  pour Sarah Casenove, responsable des solutions de service SatCom (que vous pouvez retrouver dans un article où elle nous explique comment les communications commerciales par satellite font partie du futur écosystème des SatCom militaires). Il y a davantage de diversité, de changement et de possibilités d’évolution.

Pour réussir et s’imposer, la force de caractère, la connaissance du terrain, et l’intégration au sein des équipes sont essentiels. 

Les femmes ont une approche différente, permettant une véritable complémentarité avec nos homologues masculins.

  • Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui souhaiteraient faire carrière dans la science ou l’ingénierie ? 

La capacité à se remettre en question me semble clé. Essayer, faire des erreurs, pour pourvoir avancer et tirer des leçons permettent selon moi de réussir professionnellement.

Nous devons plus nous affirmer, être ambitieuses et ne pas hésiter.

  • Que penses-tu de cette journée ?

Pour être honnête, je ne connaissais pas l’existence de cette journée.

De mon point de vue, cette journée est bénéfique car elle permet d’améliorer la communication sur le sujet. Cela pousse à une égalité, mais pour qu’elle reste bénéfique il faut veiller à ce que la discrimination positive ne devienne pas une entrave à l’égalité de chances entre hommes et femmes. Ces journées dédiées sont très bien pour partager, donner des exemples, et ainsi faire bouger les choses.

 

Démarrer sa carrière chez Airbus Secure Communications

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez nous !